l’ASPEA a 50 ans

Le corps dans le travail psychologique - vendredi 6 septembre 2019 / Eventforum / Fabrikstrasse 12, 3012 Berne

Thème
A l’occasion de son 50e anniversaire, l’ASPEA organise une manifestation axée sur le thème «Intégration du corps au travail psychologique». Pris dans sa globalité, l’être humain peut se concevoir comme une unité corps-âme-esprit. Or, le corps et l’esprit sont considérés comme des aspects de l’individu entier, décrits objectivement et vécus subjectivement. Souvent, la psychologie et la psychothérapie ne prennent pas assez en compte le corps. Pourtant, celui-ci peut représenter une ressource précieuse dans le cadre des processus de consultation et de thérapie. La conférence vise à fournir un aperçu du travail axé sur le corps et des impulsions pour l’intervention psychologique.

Public cible
La manifestation s’adresse aux personnes suivantes:
- Psychologues scolaires, psychologues de l’enfance et de l’adolescence 
- Spécialistes en consultation et thérapie 
- Autres personnes intéressées 

Les interventions seront traduites en simultané (all./fr.)

Formulaire d'inscription

Tagung1Radio
Tagung2Radio

Programme

Joachim Bauer: Le corps, organe de résonance – Etablir des liens avec des enfants et des adolescents par effet miroir
Une condition indispensable pour entrer en contact avec des enfants et des adolescents réside dans les signes du langage corporel. Ceux-ci sont décodés de façon réciproque au moyen de systèmes neuronaux spécialisés, et on y répond avec résonance. Chez le nourrisson déjà, le mimétisme est essentiel pour la construction d’un soi stable. Puis, dans l’enfance, ces mécanismes sont capitaux pour le développement de l’empathie. www.psychotherapie-prof-bauer.de

Maja Storch: EMBODIMENT – Le corps, une ressource pour la consultation

Ces dernières années, l’approche de l’embodiment a gagné du terrain, non seulement dans la pratique mais aussi dans la théorie de la psychologie. Dans le travail avec des enfants et des adolescents en particulier, l’«incarnation» de la langue permet souvent d’entrer bien plus rapidement en contact qu’avec de longs discours. Dans son intervention, Maja Storch présente de façon pratique et aisément compréhensible le contexte théorique de l’embodiment et montre à l’aide d’exemples concrets, en interaction avec le public, comment cette approche peut être utilisée comme ressource lors des consultations. www.ismz.ch

Rolf Krizian: In-Body-Mind® – L’approche neuro-systémique
La méthode In-Body-Mind® a été développée à partir de concepts occidentaux et orientaux. Elle considère le corps comme l’intelligence centrale qui permet à l’être humain d’explorer son auto-organisation personnelle dans son existence actuelle (c’est-à-dire dans l’ici et maintenant). Ainsi, des sentiments profonds, des instants vécus, des expériences, des modes de pensée ou des opinions s’incarnent de façon unique en chacun de nous. La science (Damasio) parle ici de «marqueurs somatiques». L’«intelligence corporelle» constitue par conséquent un réservoir précieux de connaissances et de compétences, y compris pour ce qui existe dans l’inconscient et qui se manifeste tous les jours, souvent de manière involontaire, vers l’extérieur. www.scola-bildungsakademie.de

Gunther Schmidt: Exploiter l’«orchestre des sens» et la sagesse du corps en vue d’une activation efficace des compétences par des concepts hypno-systémiques
Résumé: L’expérience humaine n’est pas statique: elle est sans cesse renouvelée (auto-construite) par des processus internes autonomes propres à la personne (autopoïèse). Des problèmes et des solutions sont générés et maintenus non seulement par un jeu cognitif conscient et volontaire, mais surtout par des processus involontaires et souvent inconscients. Ceux-ci proviennent de zones du cerveau qui, du point de vue évolutif, sont plus anciennes que le cortex cérébral et ont un fonctionnement différent. Mais, avant tout, ils sont toujours plus rapides et plus puissants que les mécanismes volontaires. Pour résoudre des problèmes et se construire une existence saine et durablement épanouissante, il faut donc toucher et influencer les domaines qui créent l’expérience involontaire. Pour y parvenir, les stratégies cognitives et rationnelles et les outils de la langue ne suffisent généralement pas. Ils peuvent cependant être orientés efficacement par des interventions ciblées qui prennent en compte la «langue de l’organisme», par exemple des interventions centrées sur le corps, l’imagination, des actions métaphoriques et l’exploitation de tous les sens. Les concepts hypno-systémiques offrent un grand nombre d’interventions systématiques permettant d’influencer efficacement de tels processus involontaires et d’activer nombre de compétences «dormantes» qui n’étaient pas accessibles, voire souvent inconcevables auparavant pour les personnes concernées. Ces possibilités sont décrites ici. www.systelios.de

Soirée
Apéritif/repas du soir avec intermèdes culturels, et discothèque