Keynotes


Vendredi 9 nov. 2018, 10 h 00

Prof. em. Dr. Pasqualina Perrig-Chiello Professeure en psychologie du développement dans toutes les phases de la vie, Université de Berne

Bindung und Bildung - ein Zusammenhang komplizierter als man denkt
Relation et éducation - Des liens plus complexes qu'on ne le croit

La relation et l'éducation sont étroitement liées. Pas moins de 40 % des enfants témoignent d'expériences relationnelles problématiques, une constatation étayée par le fait que ces mêmes enfants ont des besoins particuliers aussi bien à la maison qu'à l'école. Jusqu'à présent, la recherche et les cas pratiques se basaient sur une compréhension statique de modèles relationnels et se concentraient principalement sur la dyade parent/enfant. Les recherches actuelles montrent que le lien entre la relation et l'éducation est bien plus complexe et que la stabilité des modèles relationnels dépend de différents facteurs. Dès lors, il apparaît nécessaire de prendre en compte un cercle de relations plus large et de changer de perspective, voire de s'orienter vers de nouveaux concepts de la psychologie positive. (en allemand, traduction en français)


Vendredi 9.11.2018, 11 h 30
Prof. Dr. Jean Van Hemelrijck, Psychologue et psychothérapeute familial, formateur à l'approche systémique, professeur à l'Université Libre de Bruxelles

La rencontre école-famille: de la colère à la collaboration
Das Zusammentreffen Schule-Familie: Vom Ärger zur Zusammenarbeit

La relation école-famille est passionnante. Elle repose sur de nombreuses ressemblances. Il s'agit de deux espaces clos, qui acceptent les mouvements internes et externes, qui est construit sur le temps qui passe et qui a pour fonction de transmettre un contenu officiel. Ces ressemblances école/famille vont permettre aux enseignants et professionnels de la psychologie scolaire, une collaboration intéressante ou entraîner une rivalité complexe. L'enfant est à l'intersection de ces deux espaces, il fait la navette entre ces deux logiques et doit adopter des attitudes adéquates afin de répondre aux deux exigences. L'intérêt de cette lecture est qu'elle correspond également à la position de l'intervenant psychosocial, qui est lui aussi à la croisée des deux systèmes et qui doit être loyal à l'école et souple à l'égard des familles. La conférence explorera toutes ces logiques d'intersection et de symétrie. Elle réfléchira les enjeux relationnels et mettra l'accent sur la phrase emblématique du colloque "tout commence par la relation". (en français, traduction en allemand)


Vendredi 9 nov. 2018 16 h 00
Prof. Dr. Peter Zimmermann Professeur en psychologie du développement, Université de Wuppertal

Auswirkungen von Bindungsmustern im Schulkontext
L'impact des modèles relationnels dans le contexte scolaire

L'attachement émotionnel développé envers des personnes de référence proches se crée dès la petite enfance. Il influe par la suite sur notre capacité à gérer des émotions négatives et à instaurer de nouvelles relations. Ces conséquences sont visibles dans le quotidien familial, mais aussi dans d'autres contextes tels que le milieu scolaire. L'exposé illustrera les liens entre les modèles relationnels de l'enfant, d'une part, et son comportement dans des situations exigeant l'effort et la performance ou dans ses interactions sociales en classe, d'autre part. Nous aborderons également le sujet des défis et possibilités qui se présentent et s'offrent aux enseignant-e-s et conseillers/ères en fonction du modèle relationnel de l'enfant, ainsi que celui de l'application de nos connaissances en matière d'attachement dans le contexte scolaire.(en allemand, traduction en français)


Samedi 10.11.2018, 9 h 00
Prof. Dr. Henri Julius AIBIPI - Institut de formation pour les interventions pédagogiques à visée relationnelle de Berlin, professeur en pédagogie spécialisée, avec spécialisation en pédagogie adaptée aux personnes handicapées, Université de Rostock

Bindungsgeleitete Interventionen in der Schule
Interventions à visée relationnelle à l'école


Notre évolution s'opère à travers les liens que nous tissons avec autrui. C'est particulièrement vrai pendant l'enfance, période durant laquelle le cerveau se développe et notre dépendance vis-à-vis des relations est la plus grande. Alors que se passe-t-il lorsque les relations entre enfants et parents deviennent problématiques? Quelles répercussions ce phénomène a-t-il sur les nouvelles personnes de référence en dehors du cadre familial, comme les enseignant-e-s ou les thérapeutes? Une large base de données empiriques montre que ces nouvelles personnes de référence réagissent souvent de façon complémentaire au comportement relationnel de l'enfant et consolident ainsi son modèle relationnel déjà fragilisé. C'est pour contrer le renforcement de modèles relationnels défaillants et construire des relations d'apprentissage et de développement que le programme CARE a vu le jour. L'objectif de ces interventions à visée relationnelle est d'établir avec les enfants un attachement à la fois thérapeutique et pédagogique de façon qu'il soit en contradiction avec les précédentes expériences relationnelles vécues et qu'il favorise le développement de nouveaux schémas relationnels sains.(en allemand, traduction en français)


Samedi 10.11.2018, 10 h 30
Roberta Andreetta Di Blasio, psychologue FSP, spécialiste en psychologie de l'enfance et de l'adolescence, psychothérapeute, formatrice au Centre de Recherches Familiales et Systémiques (CERFASY), Neuchâtel
Céline Panza, psychologue FSP, psychologue-conseillère en orientation scolaire et professionnelle, formatrice au Centre de Recherches Familiales et Systémiques (CERFASY), Neuchâtel

Mise en place d'un tissu relationnel en milieu scolaire
Aufbau eines Beziehungsgefüges im schulischen Feld

En tant que cliniciennes et formatrices, nous nous appuyons sur une vision systémique des dynamiques individuelles et/ou de groupe. En intégrant également des concepts issus des modèles coopératifs ainsi que des thérapies orientées ressources et solutions, nous portons une attention et un soin particuliers à la mise en place d'un tissu relationnel comme élément stabilisant et facilitateur des échanges entre les individus. Nous pensons qu'il est utile d'agir à différents niveaux: entre les élèves ; entre élèves et enseignant(s); entre enseignants; entres enseignants et direction; entre le système scolaire et les parents; etc. Il n'est pas toujours possible d'agir à tous ces niveaux et/ou simultanément; d'où l'intérêt de trouver le meilleur levier pour chaque situation. Dans le cadre de cette présentation, nous partagerons nos réflexions au sujet de la place à accorder au renforcement du sentiment de sécurité et du sentiment d'appartenance; de l'importance des phases d'évolution d'un groupe; des actions possibles pour renforcer la relation entre les différentes personnes impliquées. (en français, traduction en allemand)


Samedi 10.11.2018, 14 h 45
Alfons Aichinger Psychologue, théologien, psychologue psychothérapeute, superviseur à la DGCV

Le dragon est invincible - Traduction de la théorie de l'attachement dans le quotidien professionnel des enseignant-e-s par un travail de partage à l'aide d'animaux
Den Drachen kannst Du nie besiegen - Übersetzung der Bindungstheorie in den Berufsalltag von Lehrpersonen mit Hilfe der Teilearbeit und Tierfiguren


Qu'ils le veuillent ou non, les professeur-e-s sont des personnes avec qui les élèves établissent un attachement particulier. Le corps enseignant est ainsi souvent confronté à des enfants dont le schéma relationnel est incertain et désorganisé, ces modèles existants constituant un bagage qui les suit dans la création de nouvelles relations. L'exposé montrera comment sensibiliser les enseignant-e-s au travail de partage à l'aide d'animaux afin d'identifier les modèles relationnels profonds des enfants, de réagir de manière appropriée à ces modèles réutilisés et de leur permettre de les corriger (en allemand, traduction en français)